Publié par 2 commentaires

Caroline : portrait d’une Can Am Girl

Caroline fait partie des Filles Au Guidon mais son bolide est atypique : elle pilote un spyder 1330 CAN AM. A mi chemin entre la moto et la voiture, le Can Am ne laisse pas indifférent – Interview d’une aficionada.

Le Can Am est né en 2007 au Canada. Au pays de la motoneige, quoi de plus normal que d’imaginer retrouver les mêmes sensations et le même confort quand la neige a disparu ! Malgré son moteur 3 cylindres de 1330 cc, il se conduit avec un permis A ou B mais après une formation. On a voulu en savoir plus sur cette « motomobile » et, naturellement, nous nous sommes tournées vers l’une des nôtres : Caroline

Q: Bonjour Caroline, peux nous raconter comment tu en es venue à piloter un spyder 1330 Can Am ?

R : je suis passionnée par un peu tout ce qui roule… j’ai commencé avec une passion pour le 4×4 puis le quad et ai eu aussi une 125 DR. A l’époque, c’était surtout pour aller dans les chemins. J’ai également fait un peu de trial avec une Montesa. J’ai également eu il y a 5 ans une moto électrique …un Feddz ( un engin incroyable). Et puis un jour, je me suis penché sur les Can am, n’ayant jamais passé mon permis moto, cela me paraissait le bon compromis. Le premier de la marque que j’ai eu était un 900 Ryker après avoir fait les 7 h de formation. Une architecture en Y avec un moteur Rotax. Ce fut la révélation ! conquise par cette sensation de liberte et en meme temps, me sentir en sécurité… le piège est que bien vite, j’ai eu envie d’aller plus loin et d’avoir plus de confort…4 mois après je craquais pour le Spyder F3S

Q : Qu’elles ont été tes premières impressions à son guidon ?

R : premières impressions un peu destablisantes.Ca vire à plat bien sur et il faut prendre le gabarit en main. Mais le moteur est très souple, puissant avec une position super agréable grace aux différents réglages possibles au niveau des pieds. C’est un engin atypique qui fait se retourner quelques curieux, il arrive très souvent que les gens viennent poser des questions sur ce drole d’engin. Bien sur, pas d’interfiles ou de recherche de la courbe parfaite mais plus le plaisir de rouler tranquille.

Q : Maintenant que tu l as bien en main, quels sont les points que tu apprécies particulièrement ?

R : Cela fait un an que je l’ai et j’ai fait 11 000 kms, j’apprécie l’aspect complet du modèle, ces 115 cv permettent de se faire plaisir et d’avoir de belles sensations et son coté touring ouvre de belles perspectives sur des longues balades en groupe dans un confort digne d’une Goldwing !

Q : qu est ce que tu aimerais de plus ?

R : Can Am vient de sortir le nouvel RT 2020 …. J’avoue être tentée, mais le Covid a bien ralenti mon activité alors … peut être l’on prochain. Encore plus de confort avec radio avec 6 HP, siège et poignées chauffantes, meme moteur.

Q : à quel type de clientèle penses tu que la can am est le plus appropriée ? A qui la recommandes tu ?

R : je pense qu’il a autant de permis moto que des autres… plusieurs types de clientèle. Ceux comme moi qui n’ont pas forcement envie de passer le permis et envie de cette sensation magique, ceux qui se sont fait peur en moto ou suite à des chutes…. Beaucoup d’anciers motards aussi me témoignent l’envie de plus de confort et de sécurité. Egalement quelques personnes en situation de Handicap arrivent meme à faire adapter le véhicule.

Je suis vraiment fan de mon Can Am, tant pis pour tous ceux qui me disent « c’est pas une vraie moto », l’essentiel est de se faire plaisir ! et moi, je m’éclate 🤗. »

En France, on compterait environ 5000 Can Am en circulation – Pour trouver un revendeur ou en savoir plus sur les caractéristiques de chaque modèles (et leurs prix), un petit clic là : CAN AM

Publié par Un commentaire

Portrait Pilote : Justine Pedemonte

Justine Pedemonte a seulement 13 ans et déjà un joli palmarès moto derrière elle. Soutenue par sa famille, ses amis et ses sponsors, elle se lance dans le Championnat de France PromoSport 400 pour cette saison 2020. Interview tout en douceur et conviction pour Fille Au Guidon.

Justine Pedemonte, jeune Niçoise de 13 ans, passe beaucoup de temps un casque sur la tête. Comme tous les ados ? Non, son casque à elle ne permet d’écouter qu’une seule musique, celle des décibels de son moteur.

Avec un papa passionné de courses moto, ancien champion de Rallyes et de courses de côte, qui s’est frotté au Championnat de France Superbike et qui a même fait le bol d’or, Justine Pedemonte a la moto dans le sang. Depuis ses 9 ans, elle pilote. Après quelques tours de roues en PW 50, puis en Bastos 80, elle se lance en championnat de France 25 Power en 2017 au guidon d’une NSF 100 Honda.

Justine Pedemonte pilote femme 13 ans
Crédits Photos : Justine Pedemonte

En 2018, elle a été sacrée Championne 25 Power Occitanie. En 2019, elle a participé au Championnat Italien CIV Junior au guidon d’une Ohvale.

Maintenant, la voilà engagée en catégorie 400 pour le Championnat de France Promosport avec comme coatch le pilote Français Adrien Morillas. Au guidon de sa Kawasaki, Justine affrontera les autres pilotes dès le 3 Avril sur le circuit de Ledenon.

Justine Pedemonte, la relève
Crédits Photos : Justine Pedemonte

Comment lui est venu le virus ? Quelles étapes a-t’elle déjà franchi ? Quels sont ses objectifs ? Interview d’une fille au guidon hors normes :

Question : « Comment a commencé ton aventure moto? »

Réponse : « J’ai commencé à faire de la moto en 2016 à 9 ans. Je suis allée voir mon père faire une course de côte avec des amis et cela m’a donné envie. J’ai commencé en septembre 2016 sur un PW 50, puis une Bastos 80 en janvier 2017 et papa m’a offert une NSF 100 en mars. J’ai adoré la NSF ! Du coup, j’ai fait quelques courses du Championnat de France 25 Power pour lesquelles j’ai toujours été classée dans le top 7.

J’ai décidé de faire un championat complet en 2018 avec la NSF 100. J’ai fait le 25 Power Occitanie que j’ai gagné dans ma catégorie. J’ai été titrée Championne 😏

En 2019, pour que j’apprenne un maximum, je suis allée faire le CIV Junior en Italie avec une Ohvale 160. Super championnat !! mais j’ai pas pu faire la dernière course car je suis tombée en essais qualifs et je me suis cassée le pied🙃

En juillet 2019, j’ai été sélectionnée par Yamaha pour faire le BluCruCamp avec Christophe Guyot. »

Q : « Tes projets pour cette année ? »

R : « Cette année 2020, je vais faire le promosport 400 avec une ninja kawasaki. Je peux pas faire le superbike car je suis trop jeune 😰. J’espère que je serai à la hauteur car mon objectif est d’être dans le top 5.

Q : « Comment te prépares-tu à un tel championnat ? »

R : « Je m’entraîne dur, Je fais du vélo et de la course à pied. Mon entraîneur est Adrien Morillas. »

Justine Pedemonte course jeune pilote moto
Crédits Photos : Justine Pedemonte

Q : « Et après le Championnat de France ? »

R : « Mon objectif futur : faire des championnats de plus en plus relevés et pourquoi pas l’Europe et le Mondial dans l’avenir.

Je veux que mon métier plus tard soit pilote moto. Je travaille à l’école et j’ai pris 2 langues étrangères en 6ème pour m’aider sur les circuits (Anglais et Italien). Pourquoi pas Espagnol ensuite 😉😉 »

Crédits Photos : Justine Pedemonte

Justine Pedemonte a l’ambition, la force de travail et l’entourage qui font des espoirs une réalité. Vous pouvez la soutenir en vous abonnant à sa page FaceBook et pourquoi pas, en devant l’un de ses super fans. Nous, on ne vous cache pas que c’est déjà fait 😉.

Mascotte Justine Pedemonte

Calendrier des Coupes de France Promosport 2020 :

– Circuit de Ledenon du 3 au 5 avril

– Circuit Carole du 1er au 3 Mai

– Circuit de Croix en Ternois du 29 au 31 Mai

– Circuit Arno du 19 au 21 juin

– Circuit du Mans de 17 au 19 juillet

– Circuit de Nevers Magny Cours du 31 juillet au 2 Aout

– Circuit de Nogaro du 28 au 30 Aout

– Anneau du Rhin du 3 au 4 octobre

Publié par Laisser un commentaire

FSBK 2020 : Lucie Boudesseul revient en championnat

Lucie Boudesseul, la jeune pilote française, revient sur le devant de la scène moto en 2020. Au guidon de sa Kawasaki 400, préparé par Dafy Moto La Rochelle, elle se prépare pour une belle saison en catégorie SSP 300 au championnat de France Superbike.

Lucie Boudesseul a seulement 16 ans et déjà un beau palmarès derrière elle. Après quelques courses moto en endurance en début d’année 2018, elle avait rapidement été repérée. Sélectionnée par plusieurs teams pour participer au championnat moto Espagnol, elle avait préféré s’attaquer au championnat de France Superbike 300 en 2019 (voir notre article d’aout dernier).

Lucie Boudesseul, pilote moto femme SSP 300 championnat de France Superbike 2020

Bien que sa saison 2019 ait été écourtée par une grosse chute à l’entrainement en juin, elle termine tout de même 15ième au général.

En 2020, Lucie Boudesseul revient avec la ferme intention de gagner le championnat de France Superbike en catégorie SSP 300.

Avant d’attaquer les roulages et les premières courses, comme tous les pilotes, elle lève les fonds nécessaires au financement de sa saison moto 2020. En tant que particuliers, vous pouvez la soutenir financièrement en faisant un don à l’association LB Motorsport mais aussi en communiquant son dossier au service sponsoring de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Lucie Boudesseul porte haut les valeurs du courage, de la ténacité, de l’engagement, le tout au féminin. Votre société pourrait souhaiter associer son image à la sienne en devenant sponsor.

Lucie Boudesseul a 15 ans est deja une grande pilote moto engagée dans le championnat de France SSP 300

Lucie fait partie des athlètes qui nous ont transmis leur dossier de sponsoring. Fille Au Guidon est fière de s’associer à sa saison 2020.

Si vous souhaitez recevoir son dossier : n’hésitez pas à nous le demander via contact@filleauguidon.com

Publié par Un commentaire

Rondes au guidon et fières de l’être

Stop aux idées reçues : en Motardie, 48% des femmes portent des tailles supérieures à M. Peut-être serait-il temps d’en tenir compte dans les rayons non ? 🤔

Lorsque vous passez votre permis moto, et que vous êtes une femme, l’une des premières épreuves qui vous attend est … de trouver l’équipement adapté à votre nouvelle vie de motarde !

Fille au guidon

Même si nous sommes maintenant plus de 400 000 à rouler en deux-roues en France, et que nous représentons 30% des nouveaux permis, l’offre en équipement féminin moto est, encore bien souvent, trop courte pour répondre à nos besoins.

Blousons, chaussures, vêtements, tant que vous êtes dans les standards S, M, L, ça passe mais si vous avez le malheur de tailler du XS, du XL ou du XXL … c’est le désert 😫.

Rondes au guidon

Pourtant, d’après notre dernier sondage sur le groupe FB Filles Au Guidon, 47% des motardes s’habillent au delà de la taille M !!

Petit aperçu des résultats par taille :

XS : 6%

S : 7%

M : 39%

L : 29%

XL : 12%

XXL : 7%

Voilà !! Chez les motardes, il y a autant de filles en S qu’en XXL et pourtant, on ne trouve jamais de XXL dans les rayons femmes des accessoiristes motos.

Pour que cela change, il faut que les marques développent des produits en grandes tailles ET que les vendeurs les proposent dans leurs boutiques.

Fille Au Guidon comportait déjà plusieurs modèles de vêtements du XS au XL. A compter du 25 novembre, nous serons aussi capables de vous fournir en XXL 🤗.

vetement moto femme xl et xxl

A vous de jouer maintenant pour que ces produits arrivent jusque dans votre concession préférée ! N’hésitez plus à demander les marques, les modèles et les tailles dont vous avez besoin. Vous représentez 30% des clients de leur boutique, ils vous écouteront 😉

En attendant qu’ils nous passent leurs commandes, vous pouvez vous faire livrer nos grandes tailles en suivant le lien ci-après :

https://filleauguidon.com/motarde-equipement/vetements-moto-femme-grandes-tailles/

Tee-shirts manches courtes ou longues, sweats avec ou sans capuche, avec ou sans zip, avec ou sans moumoute, tout ce que propose Fille Au Guidon a été spécialement développé pour les motardes et en plus, c’est bio et fair trade ❤️

Et, pour participer au développement de la marque, rejoignez le groupe FB Filles Au Guidon (réservées aux filles, pilotes ou passagères, mais aux filles exclusivement 😉)

Publié par Laisser un commentaire

Fati, Fille Au Guidon à Mayotte

Hier, je participais à une journée « filles » chez Maxxess à Rennes. Au programme : cours de mécanique à l’atelier, shopping girly dans le magasin, petit buffet de douceurs et papotage entre filles qui roulent. Une chouette nouvelle occasion pour moi de passer du virtuel au réel et d’aller à votre rencontre 🏍 ✌️.

Certaines d’entre vous sont venues de loin, comme Sarah qui habite à Jersey et qui m’a presque dévalisée dès l’ouverture 😜😘 – voir de très loin , comme Fati de Mayotte.

Mayotte, pays de Fati, motarde

Mayotte, petite île située à plus de 5000 km de Rennes, non loin de la Réunion, dans l’archipel des Comores, dont vous avez du entendre parler en début d’année suite au mouvement social qui a paralysé le département. Paysages de carte postale mais réalité économique bien différente pour la population.

Fati, elle, est conseillère en génétique au centre hospitalier de Mayotte, maman de 3 bambins et … motarde 🏍🌴. Tous les jours, elle prend le guidon de son Ducati Monster pour aller travailler et, le week – end, quand elle le peut, elle se fait des virées avec son groupe de motards du Mayotte Potchol Club.

motards de Mayotte
Crédits Photos : Mayotte Potchol Club

Pour les motos, comme pour le reste, les Mahorais dépendent du trafic maritime. Pas de concession officielle sur l’île, quand on veut une moto, il faut se débrouiller pour l’acheter et l’acheminer puis ensuite trouver le petit garage local qui saura assurer son entretien. En résumé : il faut être PASSIONNES et beaucoup économiser !

Fati a passé son permis en 2017, sans n’avoir jamais même fait de vélo. « J’ai toujours été attirée par les deux-roues mais ils me faisaient aussi un peu peur ». Elle passe son permis sur une Suzuki Gladius mais sa première moto sera une Kawasaki 750 qu’elle a fait venir du continent mais qui lui a été dérobé 5 mois après son arrivée 😭.

Fati motarde de mayotte et sa kawasaki z750

Heureusement bien assurée, elle a pu craquer pour un Monster Ducati « j’adore sa couleur et je suis trop bien dessus « . Jeune permis, elle a dû l’acheter bridé.

Fati, motarde à Mayotte

Même si les routes de l’île ne sont pas très roulantes, Fati aimerait bien maintenant débrider sa moto mais il va falloir trouver une petite main magique pour le faire sur place. Renvoyer le Monster sur le continent pour ôter la bride serait un gouffre financier. Un petit coup de main de Ducati France serait apprécié 😉.

Fati était venue chercher un vêtement de pluie pour résister à la mousson. Elle s’envolera bientôt avec, en plus, un beau tee-shirt Fille Au Guidon dans ses valises et moi, je rentrerai à Paris avec de belles images de futures balades sur l’ile de Mayotte en compagnie des Potloch 🌴🏍🌴

A très vite Fati 💋✌️👠

Fatou, fille au guidon à Mayotte

Et un grand merci à toute l’équipe de Maxxess Rennes qui assure avec le sourire un super service à leurs clients – Changez rien, vous êtes parfaits 💋

Publié par Laisser un commentaire

Vente privée chez Mymy : merciiiii à VOUS

Samedi 6 Juillet, nous avons organisé avec Myriam de MYMY Rider, la première vente privée Fille Au Guidon.

Au programme de l’après-midi : vente bien sûr mais aussi papotage moto, échange, bref nous prévoyions un moment sympa.

Et ce fut le cas 🤗🤗🤗.

Nous seulement vous êtes venues nombreuses (et nombreux !!) acheter nos vêtements spécialement étudiés pour les motardes, mais en plus vous m’avez comblé d’encouragements et de remerciements.

Fille Au Guidon, motarde heureuse

Un grannnnnddd merci à vous !!! Cette marque est la votre !!! Je l’ai créé pour que toutes les motardes de France puissent s’acheter des vêtements jolis et confortables tout en gardant des sous à mettre dans leurs moto. Qualité au top, prix abordables, c’est le concept Fille Au Guidon.

Du coup, les derniers modèles de la collection été Fille Au Guidon sont partis comme des petits pains. Pour ceux qui n’ont pas pu se déplacer, il reste quelques tailles sur la boutique en ligne. Avec le code FAGVP, je vous offre les frais de livraison 💋

Tee-shirt Motarde Col V : 100% coton bio pour le confort, 120 GSM pour la légèreté, coupe droite pour l’aisance, avec la petite motarde sur le devant – en rouge pétard ou gris anthracite – 25€ – certifié Fair Wear Foundation (respect salaire minimum, horaires de travail encadrés, équité homme-femme, pas d’enfant sur les machines) – impression sérigraphique en France.

Tee shirt motarde col v rouge fille au guidon

tee shirt moto femme fille au guidon gris

Sweat à capuche Bleu Caraïbe ou Rose Fuchsia : 85% coton bio pour le confort au guidon – coupe près du corps pour ne pas vous gêner sous le cuir – trop belles couleurs pour qu’on vous voit de loin 😜 – Fille Au Guidon inscrit à l’avant – illustration motarde dans le dos – 55€ -certifié par la Fair Wear Fondation (respect salaire minimum, horaires de travail encadrés, équité homme-femme, pas d’enfant sur les machines) – Impression par sérigraphie faite en France.

sweat motarde a capuche bleu ete 2019 fille au guidon

Sweat moto femme fuchsia fille au guidon ete 2019

Vous en avez même profité pour acheter les modèles de la nouvelle collection Enjoy The Ride comme, mon chouchou, le tee shirt manche 3/4 baseball 😍

tee shirt moto femme retro coton

tee shirt motarde manche 3/4 coton bio fair wear

Pour résumer, ce fut un très bel après-midi que nous réitérerons à la rentrée 😁.

Un grand merci à Myriam pour son accueil, à Fabrice pour sa mutation en vendeur passionné et à mon Stéphane pour son soutien logistique ❤️.

Bon week-end à toutes 💋✌️🏍

Publié par Laisser un commentaire

Du XS au XXL, Fille Au Guidon pour TOUTES les motardes

Fille Au Guidon est notre marque, à nous, les motardes. Gros hic, les vêtements développés n’allaient que du S au L. Et bien cette époque est révolue 😁. J’ai le plaisir de vous annoncer qu’à compter de vendredi, nous mettrons à disposition de nos revendeurs des stocks de vêtements du S au XL. Et sur commande, ils pourront même vous servir en XS et XXL 🤗

Fille Au Guidon en magasin moto du XS au XXL pour les femmes en deux-roues

Au début, quand j’ai passé mes premières commandes pour Fille Au Guidon, je n’ai pas osé prendre le risque de porter un stock trop important. J’ai donc joué la sécurité en ne prenant que des tailles S, M et L. Et encore …. je n’avais pris que quelques L 🙄

Et vous avez eu bien raison, Mesdames, de me dire que ce n’était pas juste !!! Vous êtes nombreuses à porter du XS ou du XL, voir du double XL.

Dans le gros réassort qui arrive ce vendredi, en plus des S, M et L, il y aura aussi du XS, du XL et du XXL sur presque tous les modèles ✌️

tee shirt motarde fille au guidon du xs au xxl

Tous les Sweats, teeshirts et débardeurs Fille Au Guidon ont été développés spécialement pour les femmes en deux-roues, quelque soir leur taille !!!

Leurs coupes ont été étudiées pour suivre vos courbes sans gêner vos mouvements que vous portiez du XS ou du XXL.

En coton bio, de forte densité, ils vous apporteront confort de conduite et tenue parfaite. Petit plus pour la planète : non seulement le coton bio est meilleur pour votre peau mais en plus, il limite drastiquement l’utilisation de pesticides dans l’environnement !

Les vetements pour motarde Fille Au Guidon BIO respectent l’environnement

L’impression des visuels a été travaillée pour résister aux lavages multiples qu’engendre notre passion.

Et comme vous vous souciez autant des droits de l’Homme que moi, tous les vêtements portent le label Fair Wear Fondation.

vetement moto femme fair wear Fille Au Guidon

Pour celles qui ont la chance d’habiter la région parisienne, vous aurez la possibilité de venir voir tout cela sur le Caferacer Festival de Monhléry les 22 et 24 juin 🏍☀️🤗

Fille au Guidon, la marque des motardes, sera au caferacer de Monthléry en juin 2019

Publié par Laisser un commentaire

Sur la route des boutiques : arrêt chez Mymy Rider Motorcycles

Si vous lancez une marque de fringues moto pour les Femmes en deux-roues, plusieurs options s’offrent à vous : vendre en direct, toute seule comme une grande, ou bien passer par celles et ceux qui ont déjà pignon sur la rue des motardes.

Fille Au Guidon fera les deux 🤗

Depuis un petit mois, vous pouvez acheter en ligne, sur la boutique du blog, sweats, tee-shirt et débardeurs développés spécialement pour les femmes en moto.

fille au guidon vetements femme moto

Depuis vendredi dernier, vous pouvez aussi trouver tout ce que j’ai développé pour vous chez Mymy Rider Motorcyles, le garage Girl’s Friendly de Myriam Amrouni.

fille au guidon est chez mymy rider

Situé rue des Maronites à Paris, Mymy Rider est the place to go quand on est une femme à moto. Son atelier assure entretien et réparations toutes marques. Sa boutique regorge de vêtements et accessoires pour les femmes en deux-roues. Sa patronne est une super nana qui n’a pas hésité à plaquer 18 ans d’Air France pour réaliser son rêve : ouvrir un garage moto pour les Femmes !

fille au guidon dans boutique mymy rider motorcylez

Dorénavant, entre les casques, les cuirs et les blousons moto, il y a sur les cintres de la boutique de MyMy de beaux sweats tout doux en coton bio Fille Au Guidon 🤩

mymy rider garage girl friendly motorcycles

Et même des exclu pas encore proposées sur le site comme les nouvelles petites pochettes à chainettes 🤗🤗.

Au plaisir de vous y retrouver les Filles ✌️💋

Publié par 3 commentaires

Fille au Guidon : rencontre avec Charles Krajka

Fille au Guidon et Charles Krajka sur Moto Légende 2016

En Novembre 2016, j’ai eu la chance de couvrir le Salon Moto Légende pour Mag’Motardes. Cette année là, cette grande fête de la moto ancienne était aux couleurs de Moto Guzzi qui y célébrait ses 95 ans. Sur le côté du magnifique stand de la marque italienne, cachée entre les vieilles Guzzi de l’époque, il y avait une table et à cette table un homme que tous les passionnés connaissent : Monsieur Charles Krajka.

Charles Krajka, interview exclusive Fille Au Guidon

Quand je lui ai dit que je venais pour Mag’Motardes, le magazine de la moto au féminin, il m’a dit : « Vous !! Ne bougez pas !! Il faut que je vous parle de celle sans qui rien n’aurait été possible. »

Charles Krajka est une figure dans le monde de la moto en France, il fait partie de ceux qui l’ont créé ! Pilote solo et side-cariste au palmarès impressionnant, motociste et Motoguzziste de la première heure, il a de nombreuses anecdotes à raconter sur les courses, les motos, les pilotes, les concessionnaires, les clients …

La légende de Charles Krajka commence en 1950 lorsqu’à 16 ans, il délaisse le travail du cuir que faisait son père pour travailler comme apprenti sur ce qui le passionne : les motos ! Au milieu des motos Françaises et surtout Anglaises commercialisées par Moto Bastille, il découvre les Moto Guzzi et en particulier une : la Airone 250.

Avec sa fourche inversée, ses suspensions arrières oscillantes, son cylindre horizontal, son sélecteur au pied, ses freins à tambour qui permettait de freiner fort, l’Airone a tout ce que les autres n’ont pas encore. LA moto idéale pour rouler vite et bien ! Et ça Charles, il aime ! Alors il l’achète.

Quelques années plus tard il prend sa première licence au Moto-Club Chatillonnais et commence à courir en compétition. Dès la première course il finit deuxième au guidon de son Airone. Un an après, en 1957, il est champion de France 250 cc !

charles krajka 1957moto guzzi airone 250

Au Moto-Club Chatillonnais, il y a des motocyclistes masculins (« Ne dite jamais Motard, Motard c’est pour les gendarmes ») et … ELLE « A l’époque il n’y avait que deux femmes motocyclistes à Paris : Arlette en Triumph et Titi en Rumi » nous raconte-t-il fièrement. C’est le coup de foudre, Charles Krajka et Titi se marient. Le couple ne roule pas sur l’or alors Charles vend son Airone. Charles a le virus de la course et sa femme accepte de le laisser faire tant que ses courses ne tapent pas dans les économies du ménage. Pour financer ses courses sur piste, Charles Krajka fait des courses de côtes et de side-car cross.

En 1958, Charles veut faire le Bol mais n’a pas les sous. Qu’à cela ne tienne, il va voir l’organisateur en juin et jure sur l’honneur de lui rembourser les frais d’inscription de la compétition en octobre. Pour organiser le ravitaillement, Titi négocie avec un épicier de Monthléry pour qu’il lui donne ce dont elle pense avoir besoin et qu’elle puisse ramener ensuite ce qu’ils n’auront pas consommé.

Au début, c’est très dur. Seulement 3 ou 4 motos par an mais un service client hors norme. Bientôt tous les side-caristes de Paris se retrouvent chez eux car, chez les Krajka, pas de voiture, juste un side-car pour tous leurs déplacements professionnels et personnels. « Une moto à dépanner de l’autre côté de Paris, on la chargeait sur la planche et hop ». La planche elle servira aussi à transporter Mme Krajka à l’hôpital pour accoucher (respect Titi) et à ramener le petit bout à la maison (double respect !) Petit à petit la clientèle augmente. Le couple travaille sans relâche. « Mon histoire est une histoire de couple, Titi a toujours été là dans les bons et les mauvais moments, même les très mauvais. Elle ne m’a jamais fait aucun reproche. Je n’aurais jamais été ce que je suis sans elle ».

En 1962, Charles Krajka arrive à convaincre le Président du Motocycliste Club de France d’organiser une course de side-car alors qu’il n’en restait plus que 3 en France. « Il fallait être 12 sur la grille de départ, je lui ai dit, programme la course on sera douze » Ils furent bien douze sur la ligne de départ du critérium. Les compétitions de side en France ont repris et en 1979 lorsque Charles a quitté la compétition, il était 45 !

Charle Krjka side car 1962 fille au guidon

Titi participe aux courses assurant le panneautage à l’ardoise, le ravitaillement, le rapatriement quand il chute et tient la boutique quand il est blessé. Lorsqu’ils se déplacent sur une compétition, la moto de course est attachée sur le side et quand Charles la descend, c’est « Titi qui la conduisait » se souvient-il fièrement. En 1967, Charles Krajka découvre sur une compétition la Moto Guzzi V7. Il rentre chez lui, persuadé que cette moto va faire un tabac en France. Un bicylindre en V de 42 chevaux, une batterie de 12V, un démarreur électrique … Titi est d’accord et l’histoire Moto Guzzi commence. C’est Charles Krajka qui obtiendra l’homologation pour la première V7 vendue en France et il s’en achète une dans la foulée à laquelle il attèle … un side !

Charles Krajka devient rapidement le premier vendeur de Moto Guzzi en France. Non seulement il les vend et en assure l’entretien mais en en plus … il les perfectionne. Avec l’accord de la maison mère, il va chercher lui-même les pièces de rechange auprès des fournisseurs et fait des modifications qui sont ensuite reprises par la marque. Son service client, il en est fier ! « C’est plus facile de perdre un client, que de le gagner » alors il dépanne ses confrères pour que tous les MotoGuzzistes soient contents et restent fidèles à sa marque fétiche. Et des clients contents, il en a eu plein, comme ce Monsieur venu saluer Charles sur le stand et lui rappeler qu’en 1975 il lui a sauvé ses vacances en acceptant de lui changer, de nuit, une pièce afin qu’il puisse prendre la route le lendemain. Incroyable mais vrai.

Un jour, Charles et Titi sont en vadrouille et s’arrête chez un vieil ami qui avait acheté sa Guzzi Airone bien des années plus tôt. Titi note que la moto est sous une bâche et ne sert plus. Au Noël suivant, Charles trouva sa belle Airone « trônant au milieu du magasin, plus de 20 ans après » nous raconte-t-il tout ému. « Titi avait tout organisé». Charles Krajka a 82 ans maintenant mais la moto fait toujours partie de sa vie, et vice et versa. Il se bat pour la sécurité des pilotes en participant à de nombreux groupes de travail. Vous pouvez encore le voir trainer autour des circuits vérifiant que chacun porte bien les bons gants (vécu). Madame Krajka reste discrète. « Elle n’aime pas qu’on parle d’Elle »

Et bien pour une fois, on a parlé d’elle et elle a aimé alors moi j’étais ravie !

A la fin de cet interview, Charles m’a demandé si j’vas déjà roulé en Guzzi . « La Guzzi, où tu adores, ou tu détestes mais il faut que tu essayes !! »

Et c’est ce que j’ai fait … et c’est grâce à M. Krajka qu’aujourd’hui je roule en V7 !

Publié par Laisser un commentaire

Le Bike Shed 2016 : la naissance de Fille Au Guidon

Fille au guidon 1er article pour mag motardes bike sheld 2016

L’histoire de Fille Au Guidon commence le 18 avril 2016 quand Lydia Truglio Beaumont, la rédac chef de Mag’Motardes, cherchait quelqu’un pour couvrir le Bike Shed. Moi, je trainais mes boots dans pas mal d’évènements moto Parisiens et j’adore écrire. Le journalisme, j’avais même pensé en faire mon métier mais j’ai finalement choisi une autre voix plus scientifique : ingénieur agronome. Ma vie professionnelle s’est construite bien loin des moteurs et des circuits, mais la moto en a toujours fait partie, et ce depuis 1995.

Quand j’ai appris que Lydia cherchait quelqu’un pour couvrir le Bike Shed, je me suis proposée. Elle a accepté et ce fut le début de la belle aventure qui fait que j’écris pour vous aujourd’hui.

Sur le Bike Shed 2016, j’ai fait la connaissance de Roderick Seibert qui présentait sa superbe Yamaha TW Steel une prépa sur base d’une XV 950.

Bike shed 2016 Fille au guidon pour mag motardes

Roderick c’est le mec qui a fait ce dont on rêve toutes : tout plaquer pour vivre sa passion et … réussir !! En 2014, ce trentenaire Néerlandais avait lâché son boulot d’acheteur pour se lancer dans la préparation. Cela faisait deux ans que ce projet le taraudait alors qu’il passait son temps libre à alléger, modifier, customiser sa moto aux côtés de sa bande de potes. En 2014, il s’est lancé avec ses 9 copains en soutien. Numbnut Motorcycles était né. Deux ans plus tard, et pas moins de 12 préparations à son actif (ou 14 il ne se souvient même plus !!), il était assis là, souriant, épanoui, à la table des grands.

La moto qu’il était venu présenter : un châssis et un bloc moteur de Yamaha XV 950 mais c’est tout ce que vous auriez reconnu de cette dernière. Tout le reste avait été usiné, imaginé, créé de toutes pièces. La moto avait été allégée de 35 kg, son réservoir et sa coque arrière entièrement redessinée en carbone. Le té de fourche supérieur ajouré porte une montre, TW STEEL. A l’avant un tout petit phare en trèfle, à la Van Cleef & Arpel, à l’arrière une selle rouge profond, qui rappelle l’intérieur des Chevrolet d’antan.

Bike shed 2016 : interview d Roderick tw steel

Dans ses tons noir, gris et rouge, la  Yamaha XV 950 TW Steel était puissante et belle tout simplement ! Côté horlogerie : une montre-bracelet au cadran rond, incrusté de carbone, dont le centre ajouré rappelle le disque de frein de sa grande soeur. Elle disposait d’une technologie réservée aux plus grandes, le tourbillon. Un mécanisme très complexe, inventé par français, Abraham Louis Breguet en 1801 (Cocorico !!), qui ne nécessite pas moins de 70 composants dans un tout petit gramme de matière ! Quant à son bracelet, il était en cuir d’Autruche noir cousu de fil du même rouge qui rehaussait les flancs du réservoir la Yamaha.

Ce premier « papier » vous pouvez encore le lire en suivant le lien : http://www.magmotardes.com/bike-shed-2016/

Cela a été un chouette moment pour moi d’interviewer Roderick et d’écrire cet article. Arrivée à la fin, j’ai quand même eu un soucis : comment signer cet article de mon vrai nom quand ce dernier était associé à un univers totalement différent ?

C’est ainsi que j’ai créé Fille Au Guidon, joli pied de nez à Femme Au Volant !

Publié par Laisser un commentaire

Grand Prix de France Moto 2019 : Gagne tes places avec Fille Au Guidon

Les 17, 18 et 19 mai prochain aura lieu sur le circuit Bugatti du Mans, le Grand Prix de France Moto 2019. Deux Français sont engagés en catégorie Reine : Johann Zarco et Fabio Quartararo.

Fille Au Guidon sait que les motardes aussi suivent avec passion le MotoGP et vous offre donc deux places pour aller voir nos Frenchies pilotes le Dimanche 19 mai.

Pour les gagner : passez une commande sur la boutique en ligne ou inscrivez-vous sur les pages FB et/ou Instagram de Fille Au Guidon et indiquez en commentaire du post Moto GP le pseudo de la personne qui vous accompagnera.

Tirage au sort des heureux gagnants mardi 14/05 à 20 heures.

Bonne chance à toutes 🙂