Publié le Laisser un commentaire

Amandine Creusot : « en 2022, je vais me faire violence.»

Amandine Creusot est la dernière pilote moto Française à avoir intégré le team pilote Fille Au Guidon cette saison. Engagée en Championnat de France d’endurance aux côtés de son compagnon, elle a décroché le titre en catégorie « à la Française ». Elle roule aussi en Championnat du Monde dans le Team 202 de la Police Nationale. Pour vous elle revient sur sa saison 2021 et vous dévoile son programme pour 2022. accrochez-vous ça va décoiffer 😜

Crédits Photo : Amandine Creusot

Fille Au Guidon : « Bonjour Amandine, la saison moto 2021 vient de s’achever, peux-tu nous raconter comment tu l’as vécu ? »

Amandine Creusot : « Cette saison a été pour moi très riche en émotions. Ca a été de loin la saison la plus difficile que j’ai faite car beaucoup de pression pour aller chercher la victoire à la fin du championnat. J’étais engagée en championnat de France d’endurance dans un équipage a la française (une seule moto) au côté de Gabin Bruyat qui est également mon conjoint dans la vie de tous les jours.
Beaucoup de problèmes mécaniques qu’il a fallu géré sur place et se dépatouiller avec pas grande chose, des heures de mécaniques pendant les week ends de course …
Notre équipe de mécaniciens bénévoles en a bavé: Sur le papier ils étaient là pour faire des pressions de pneus, changer des roues, et mettre de l’essence … mais rien ne s’est passé comme on l’avait prévu et à chaque course on a du faire face a des galères.
Malgré tout, on a tenu le cap, et malgré les déboires nous avons toujours réussi a sauver de précieux points et même … monter sur le podium de notre catégorie.
Toute l’année nous avons été en tête du championnat dans notre catégorie, et nous avions même une belle 3ème place au scratch à mi saison.
A la dernière course, nous étions 3ème du classement général à 2h de la fin … et le titre nous tendait les bras. Enfin une course qui se passait « comme sur des roulettes » !!
Mais visiblement c’était trop beau pour durer, et une série de 3 pannes mécaniques s’est enchainée pour nous faire dégringoler à la 35ème place.
A ce moment, sur le papier tout est perdu et le titre s’envole, sauf qu’en endurance rien n’est joué jusqu’au passage du damier, et il peut aussi arriver des galères à nos concurrents … ce qui est arrivé, et nous récupérons le titre à 30 secondes de la fin !!! Une course incroyable ou l’ensemble de l’équipe s’est battue jusqu’au bout. Nos apprentis mécaniciens ont eu le privilège pendant cette saison d’apprendre des tas de chose : changement de poly, échappement, faisceaux électrique, dépose moteur, capteurs en tout genre, étriers … bref il sont maintenant rodés 🙂

En championnat du monde d’endurance, les 24 heures du mans se sont très bien passés avec une belle météo et un beau résultat à l’issue des 24 heures de course. Le bol d’or a été compliqué mais ca a commencé dès les essais pré bol avec une chute et une panne électronique. J’ai manqué de roulage sur ces deux jours d’essais et malheureusement les galères ont continué la semaine du bol d’or ce qui nous a fait perdre une journée d’essai … et ca m’a porté préjudice moi qui suit une vrai diesel.
Gros coup au moral quand je vois le damier et que je sais pertinemment qu’il me manque 1 sec pour être qualif. Grosse remise en question également, ce qui me fait changer mes objectifs de la saison 2022. »

Crédits Photo : Amandine Creusot

Fille Au Guidon : « Que nous prépares-tu pour 2022 ? »

Amandine Creusot : « Et bien … je continue en championnat du monde d’endurance au côté du team 202.
Par contre en national je décide de me faire violence, et je repars en vitesse afin de retrouver du rythme plus rapidement. 10 ans que je n’ai pas fait de vitesse car je n’affectionne pas forcènement les courses courtes et surtout … je suis mauvaise dans cette discipline.
Mais c’est un beau challenge pour me permettre d’être plus compétitive en mondial d’endurance. Du coup : ce sera du FSBK en 1000 et de l’hypersport en ultimate cup. »

Fille Au Guidon : « Comment t’y prépares-tu pendant l’inter saison ? »

Amandine Creusot : « ski de fond, snowboard, CrossFit, moto trial, vélo … le cocktail idéal pour être au top au mois de février pour les premiers essais en Espagne. »

Crédits Photo : Amandine Creusot

Fille Au Guidon : « Fille Au Guidon te soutient depuis ce début d’année, comment vis-tu ce partenariat ? »

Amandine Creusot : « Je suis ravie de rouler sous les couleurs de Fille Au Guidon et j’espère motiver les petites nenettes à faire de la compétition. »

Fille Au Guidon : « Quel message souhaiterais-tu passer à toutes les femmes qui portent nos vêtements et qui participent ainsi à soutenir les pilotes moto Françaises ? »

Amandine Creusot : « UN ENORME MERCI A VOUS LES FILLES, DE NOUS SOUTENIR ET DE NOUS AIDER A PRATIQUER LA MOTO EN COMPETITION A « HAUT NIVEAU » »

Publié le Laisser un commentaire

Amandine Creusot : la Fille Au Guidon des 24h Motos 2021

Amandine Creusot est la nouvelle pilote du team Fille Au Guidon et sera la seule femme à participer aux 24h du Mans Motos 2021

Elle s’appelle Amandine Creusot, dite la Tornade. Cette pilote moto Française de 35 ans, originaire de Besançon, écume les podiums d’endurance depuis 10 ans. Du haut de ses 1m55, elle sera la seule femme à prendre le guidon pour la 44ième édition des 24h du Mans Moto avec le Team 202 de la Police Nationale. Son parcours, ses objectifs, ses conseils à celles qui souhaitent se lancer en course d’endurance, interview exclusive de la nouvelle pilote qui rejoint le Team Fille Au Guidon.

Fille Au Guidon : « Bonjour Amandine, tu roules en compétition depuis 2011 et tu as un beau palmarès à ton actif, peux-tu nous raconter tes débuts ? Comment es- tu tombée dans la marmite moto ?? « 

Amandine Creusot : « Bonjour Sandrine, je suis tombée dedans par hasard. Je faisais de la moto sur route avec mon 650 Bandit et avec une bande de pote on s’est dit qu’on allait essayer la piste. J’ai débuté la piste en 2010 sur un malentendu et j’ai fais mes premières courses en 2011. Ma progression au départ a été très rapide c’est pourquoi j’ai tout de suite voulu faire de la course. « 

FAG :  » Qu’est ce qui t’a poussé à faire du circuit ? Quel plaisir y trouves-tu ? Continues -tu de rouler sur route ? « 

AC : « Je roulais trop vite sur route. Avec les potes c’était tout le temps la surenchère et j’ai préféré aller me battre contre eux sur piste car ça allait mal tourner sur la route. Le plaisir c’est surtout de pouvoir exploiter sa machine dans des conditions très » safe » ! Aujourd’hui je roule sur route avec un MT10, la petite sœur de ma R1 mais je vois clairement les choses sous un autre angle et j’ai bien plus conscience du danger qu’à l’époque. « 

Crédits Photos : Laurent Berthe

FAG : « Tu as déjà remporté plusieurs courses d’endurance. Qu’est ce qui t a amené dans cette discipline ? Qu’est ce que tu y trouves et comment arrives tu à concilier ta passion et ton travail ? »

AC : « J’ai été titrée championne de France d’endurance en 600cc en 2015 si mes souvenir sont bons et j’ai gagné 2 fois avec mon équipe du Girls Racing team, les 24 heures de Barcelone en catégorie 600cc. Ce sont de supers souvenirs pour moi. J’aime l’endurance pour toute la magie que ca dégage, le dépassement de soi, autant sur la plan physique que mental et l’esprit d’équipe ! Je me suis orientée vers l’endurance d’une façon assez naturelle car j’ai toujours eu du mal a montrer ce que je savais faire sur des courses de vitesse. A chaque passage de damier je me disais « mais non mais déjà ? je n’ai pas eu le temps de faire ce que je voulais ». J’ai fini par être frustrée en vitesse et j’ai retrouvé plaisir à rouler en endurance. Entre mon boulot et ma passion … eh bien j’ai une vie a 100 à l’heure. Mon patron était un sponsor avant d’être mon patron, il savait donc dans quelle galère il s’engageait. J’ai des horaires un peu plus aménagés, du moment que le taf est fait (peu importe ou et de quel manière), ca convient à mon chef 🙂 »

FAG : « Après un an de Covid, ton programme pour 2021? »

AC : « Galère cette année de Covid ! Ca m’a fait perdre un peu en condition physique mais je bosse tous les jours pour récupérer ce que j’ai perdu. Au programme de cette saison : le championnat de France d’endurance aux côtés de Gabin Bruyat (qui est également mon conjoint dans la vie de tous les jours) et le mondial d’endurance au sein du team 202 de la Police Nationale. »

Crédits Photo : Laurent Berthe

FAG :  » Et pour la suite ? Tes ambitions, tes rêves ? »

AC : « La suite … j’en sais rien a vrai dire. Si 10 ans en arrière tu m’avais dis que je roulerais un jour à Sepang en Malaisie contre Franco Morbidelli, ou que je pourrais battre le record de participation de Magalie Langlois aux 24 heures du Mans … je n’y aurais pas cru. Alors mes rêves … je vis aujourd’hui des choses qui étaient bien au delà de mes espérances. L’ambition que je peux avoir à court terme est de remporter le championnat de France d’endurance en 1000cc »

FAG: « Quels conseils donnerais-tu à celles qui veulent se lancer à leur tours en compétition d’endurance ? »

AC: « FONCE ! Ouais je sais je ne suis pas pédagogue (c’est pas mon métier :P). IMPOSSIBLE IS NOTHING 🙂 »

FAG :  » Un petit mot pour toutes les Fille au Guidon ? « 

AC : « Ne vous laissez jamais déstabiliser par les critiques. Si j’avais écouté les gens sur les paddocks quand j’ai commencé la compétition, je ferais du tricot aujourd’hui. Il faut toujours croire en soi 🙂 »

Les 24h du Mans Motos se dérouleront à huit clos le week-end prochain. Fille Au Guidon est fière de pouvoir intégrer Amandine Creusot dans son team et vous remercie, vous, toutes et tous, qui achetez les vêtements et accessoires Fille Au Guidon, de nous permettre ainsi de soutenir une autre pilote moto Française pour cette saison 2021. Nous la suivrons de son arrivée sur le paddock à la fin de la course et vous ferons partager, de l’intérieur, cette course mythique. Stay Tuned !!!!!

Pour trouver la boutique la plus proche de chez vous => Boutiques Fille Au Guidon

Palmarès d’Amandine Creusot #41

2013 : Victoire en 600 cc au 24h de Barcelone

2014 : Vice Championne de France d’Endurance 600 cc (5 podiums sur 6 course) – 2ième place aux 24h de Barcelone

2017 : 30ième au scratch et 15ième en catégorie Superstock au 24h du Mans – 19 ième au scratch et 8ième en Superstock au Bold ‘Or au Castellet

2018 : 33ième au scratch et 17ième en catégorie Superstock au 24h du Mans

Publié le Laisser un commentaire

Coupe de France d’endurance : Amandine Creusot au Mans en septembre

Les 6 et 7 septembre prochain, le circuit Bugatti du Mans accueillera la 4ième manche de l’Ultimate Cup 2019. Amandine Creusot, alias Tornade #41, participera à l’épreuve d’endurance, aux côtés de Jennifer de Campos, au sein du Goret Team Motosport. L’équipe 100% féminine portera le numéro #741.

Amandine Creusot participera a la 4ième manche de la coupe de France d’endurance 2019

La 4ième manche de l’Ultimate Cup 2019 se déroulera les 6 et 7 septembre sur le circuit du Mans. Au programme : épreuves de vitesse (Hyper et Supersport + Beginner 600 et 1000) et d’endurance par équipe de 2.

Amandine Creusot et Jennifer de Campos se sont engagées, dans cette manche de la Coupe de France d’Endurance, sous le numéro #741. Ce sera une belle occasion pour Amandine de remonter sur le ring du Mans au sein d’un nouvel équipage 100% féminin. Nous, on va suivre cela de près 🤗.

le R1 d’amandine Creusot pour la coupe de France d’endurance
Crédits photo : Goret Team Motosport

Qualif vendredi – Départ de la course samedi à 14h45.

Gazzzz les filles 👊✌️💋

Crédits Photos Couverture : Fotowill.fr