Publié par Laisser un commentaire

Road Trip Moto Corse du Sud : juste trop beau

Ah la Corse … depuis longtemps, je rêvais d’y faire un road trip moto : des paysages somptueux mais surtout des routes sinueuses à souhait !!!

A chaque voyage, mon coeur de motarde bouillait de rester spectatrice du plaisir que semblaient prendre ceux qui avaient passé leurs bécanes. Mais on ne peut pas tout avoir : partir en famille, avec les bouées, les serviettes et les sauts (bref un coffre plein) et en même temps s’éclater avec sa moto 🙄.

Sauf que, cette fois, pour mon séjour en Corse du Sud, j’ai décidé de laisser tout mon petit monde adoré de côté pour une journée et … j’ai loué une moto 🤗🤗

Chez Corsica Moto, situé 13 boulevard Sampiero à Ajaccio, j’ai trouvé de solides trails Honda NCX 750. Ok côté look on a vu mieux mais ils font bien leur job sur les petites routes escarpées et sont faciles à piloter pour les « courtes sur pattes » comme moi 😉.

Road trip moto Corse du Sud en 750 NCX Honda

Côté itinéraire, je me suis tournée vers Mototrip.com. Ce site propose des road trips moto pour plein de destinations et la sélection Corde est plutôt pas mal.

Voilà donc l’itinéraire que j’ai choisi pour ma journée TPMG (Tout Pour Ma Gueule … de Motarde 🤣) : une belle boucle au départ d’Ajaccio qui descend vers Bonifacio, remonte vers Porto Vecchio et revient pas la montagne.

road trip moto Corse du Sud : Ajaccio-Bonifacio-Porto Vecchio-Ajaccio

Les mois de Juillet-Août ne sont pas le moment idéal pour faire le tour des stations balnéaires des bords de côte Corse, avouons le. Les voitures s’agglutinent le long des plages. Les touristes passent d’un bord à l’autre de la route avec d’énormes bouées sous les bras qui leur cachent pas mal la vue. Zone de risque maximal pour les deux-roues, motorisés ou pas d’ailleurs ! C’est sans doute pour cela que mon petit périple était sensé commencer dans les terres.

Sauf que nous, mon mec et moi, nous n’avons pas pu résister au plaisir des petites routes qui longent la côte. Sitôt sortis d’Ajaccio, nous sommes descendus vers Propriano en passant par le bord de mer : excellente mise en jambes sur ces petits trails que nous ne connaissions pas 😜

Road trip moto Corse du Sud

Nous avons récupéré l’itinéraire préconisé à Olmeto : un grand sourire sous le casque mais déjà plus d’une heure de retard sur le programme 😁

A Propriano, la pause Perrier sur le port fut bien appréciée. Même en plein été, on peut garer les motos devant les bateaux et garder un oeil sur elles en sirotant un rafraîchissement bienvenu en ces fortes chaleurs estivales.

La suite de notre itinéraire nous mena dans l’arrière pays en montant vers Sartène, superbe village accroché à la montagne.

Sartène : road trip moto corse du sud fille au guidon

Nous avons continué notre descente vers le Sud en rejoignant la côte au niveau de Roccapina – Juste magnifique !!!! la route grise, la mer bleue, le lion qui se détache au loin … une vraie route magique !!!

Sur les routes de la Corse du Sud, road trip moto fille au guidon

On nous avait prévenu: les routes Corses sont dangereuses. C’est vrai : les voitures ont tendance à se laisser embarquer dans les virages et le moindre écart de trajectoire peut effectivement transformer votre road trip en cauchemar.

Alors pas de folie, juste le plaisir d’enchainer les courbes et les épingles en souplesse, dans un décors de rêve avec en prime, le bonheur de piquer une tête dans les eaux turquoises d’une plage magnifique.

Rocca Pina : road trip corse du sud

En quittant Rocca Pina, le route vers Bonifacio s’enfonce dans le maquis et le paysage change étonnamment. De plus en plus aride, de plus en plus sauvage, jusqu’à cette grande ligne droite qui semble perdue dans un autre monde.

Et puis on se rapproche de la mer et soudain, elle apparait. Perchée sur une falaise ciselée, suspendue au dessus des flots, rose et majestueuse … Bonifacio 🤩

Bonifacio : road trip moto corse du sud
Crédit Photo : Ligehacking.nl

Le gros kiff à Bonifacio, quand on est motard, c’est qu’on peut monter tout en haut de la citadelle quand les voitures doivent se garer sur les parkings en bas de la ville.

Tu poses ta moto et hop, t as une vue plongeante sur le port :

Road trip Corse : Bonifacio - Fille Au Guidon

et sur la crique :

Bonifacio : road trip moto corse du sud

C’est à Bonifacio que j’ai commencé à apprécier les horribles top cases dont étaient affublés nos 750 Honda. Quand il fait 35 degrés et qu’ils te permettent de poser ton cuir, ton casque et tout ton bazar pour visiter la ville tranquillement, tu les trouves beaucoup plus sympas ces top cases 😜

Bonifacio : fille au guidon road trip moto corse du sud

Notre Road trip Corse devait ensuite nous mener à Porto Vecchio « la Belle » qui, dans mon souvenir, rimait avec superbes plages et nature préservée. Le Porto Vech que j’ai connu il y a 30 ans n’est plus, malheureusement. La route nationale que nous conseillait le road trip n’a aucun interet et les abords de la ville, comme la côte autour, ont été mangés par les entrepots, les grandes surfaces, les magasins de souvenirs et … les parkings payants 🙄.

Nous avons regardé Porto Vecchio sans y voir le charme attendu alors nous avons décidé de nous enfoncer dans les terres en prenant la direction de Zonza.

Et là, la magie Corse est revenue. Petits lacets serrés qui montent, forêt de pins qui s’épaissie, tiens une vache sur le bord du chemin … il fait frais dans la montagne, les couleurs sont magnifiques. Nous avons posé les motos le long du lac d’Ospédale et sommes restés là … baba !

Lac de l’ospedale : road trip moto corse du sud

Nous ne savions plus si nous étions en Corse ou … au Canada !!!

L’orage a commencé à gronder dans la montagne, nous arrachant à notre contemplation de ce petit paradis perdu.

Zonza, Levie, Sainte Lucie de Tallano … nous avons traversé des villages plus jolis les uns que les autres avec des vues imprenables. La route était étroite et technique mais c’était que du bonheur !!

Sainte Lucie de Tallano : Road trip moto Corse

La route que nous avons pris pour rejoindre Ajaccio prenait parfois des airs de fin du monde. Elle serpente au milieu des roches rouges, pics acérés dressés vers le ciel, où roulaient de gros nuages noirs cette fois.

Le vent s’est levé, les premières gouttes se sont écrasées sur nos casques puis ce fut le déluge. Les trails Honda NCX tiennent bien le pavé, même sous la pluie et puis, nous n’étions pas en sucre alors on a continué de rouler.

Ajaccio est apparu au loin, tout en bas, sous un rayon de soleil qui perçait entre les nuages.

Nous avons rejoint la ville. Trempés mais heureux, avec un énorme goût de trop peu dans la bouche.

Corsica, on reviendra !!! Et avec nos meules cette fois 😜

Laisser un commentaire