Publié par Laisser un commentaire

FSBK 300: retour de Lucie Boudesseul dans le Championnat

Cette année, deux pilotes femmes sont engagées dans le Championnat de France Superbike. L’une d’elle s’appelle Lucie Boudesseul, elle n’a que 15 ans et roule en catégorie SSP 300 sur Kawasaki. C’est sa première saison en vitesse. Après une grosse chute en Mai dernier, elle faisait son retour en championnat, ce week-end, sur le circuit Carole.

Lucie Boudesseul est tombée dans la marmite quand elle était toute petite. A 5 ans, elle rêvait déjà de piloter un Piwi !! Ces parents sont motards mais trouvent cela bien jeune, et on les comprend. A 14 ans, ils lui offrent une Moto Cross 140 Dirt.

Le pilote Philippe Muhlmeyer, patron du team RR, est un ami de la famille. Il souhaite monter une équipe féminine pour le Trophée Grand Ouest d’Endurance de 2017. Lucie passe les tests avec brio. S’en suivent deux années de championnat où l’équipe termine systématiquement 1ère féminine et bien souvent dans le premier groupe tous sexes confondus.

Crédits Photo : SPS-Speed Photo Sport Albert Morales Fotografía

Après un an et demi de compétition en endurance, Lucie Boudesseul a envie de découvrir autre chose. Le Team RR est engagé en Promosport. En juillet 2018, Lucie fait ses premiers tours de piste en catégorie 125. Révélation !! Pour elle et pour son entourage !!

Elle tanne ses parents pour avoir une 400 Kawasaki et entrer dans la cour des grands.

David Veillon, qui entraine les pilotes MotoGP sur son simulateur (DVS-Motorsport simulation & coaching ) remarque la jeune pilote. Il l’invite à pousser la porte du Championnat Espagnol. En fin d’année 2018, elle s’entraine dur avec eux et réussi les tests mais le ticket d’entrée du RFME est très élevé. Trop.

Qu’à cela ne tienne, Lucie Boudesseul s’inscrit au Championnat de France Superbike avec une Kawasaki 400 préparée par Dafy La Rochelle, des amis de David.

Crédits Photo : Alain Cristol

Pour sa première course de Championnat de France, au Mans en Avril dernier, sa moto n’est livrée que le vendredi soir et … d’origine. Lucie Boudesseul rate les essais libres du vendredi et attaque ceux du samedi matin avec une moto pas tout à fait au point pour ne pas dire, pas du tout … Malgré cela, elle se qualifie et termine 13ième de la première course et 14ieme de la seconde, prenant 6 points au Championnat.

A Nogaro, en Mai, elle chute sur la première course mais réussi à marquer des points dans la seconde, malgré un moteur qui coupe.

Le mauvais oeil s’acharne sur elle. Lors d’un entrainement au Vigeant, elle chute à nouveau et cette fois, se blesse. Clavicule cassée : opération suivie de 3 mois d’immobilisation pour consolider. Elle attaque la rééducation début juillet.

Vendredi, c’était son grand retour après 3 mois sans pilotage. Sans son entraineur, sans son mécano, mais avec le soutien inconditionnel de ses parents, Lucie Boudesseul a mené sa moto sur la grille de départ de la 6ième, et avant dernière étape, du FSBK.

Crédits Photos : Alain Cristol

Elle nous confie :

« Il fallait que je le fasse. Sans mécano, sans entraineur, avec ma moto réglée pour Ledenon et sans jeux de pneus de rechange mais il fallait que je le fasse. Lors des essais de vendredi, j’ai pris mes marques. La douleur était ok. Samedi après midi, j’ai réussi à me qualifier 16ième. Dimanche matin, j’ai gagné deux places sur mes adversaires tout en économisant mes pneus. L’après-midi, les conditions étaient très difficiles. il faisait très chaud. Mes pneus usés glissaient sur la piste. J’ai joué la sécurité et j’ai à nouveau terminé 14ième, prenant de nouveaux points. C’était un week-end de reprise, de remise en confiance et cela a fonctionné. »

A Albi, les 14 et 15 septembre prochain, pour la dernière manche du Championnat, Lucie Boudesseul aura sa moto réglée, son mécano et son entraineur sur place.

Accrochez vous les loulous, ça va dépoter !!!

Credits Photo : Jonathan Biche

Crédits Photo Couverture : Patgoguet

Laisser un commentaire