Publié par 4 commentaires

Histoire de motarde : comment une fille passe des sportives aux caferacers

Fille au Guidon, vetements moto et accessoires pour les femmes qui roulent en deux roues sur les iron motors 2019

Je suis une fille et, depuis mes 14 ans, je roule en deux-roues. Entre les posters des derniers films du moment et ceux des icônes des ados de l’époque, on trouvait déjà, sur les murs de ma chambre, des photos de pilotes couchés sur leurs motos. Chaque matin, en allant au lycée sur mon 103 Peugeot, je m’imaginais le genou frôlant l’asphalte sur une grosse cylindrée. Puissance, vitesse, harmonie des lignes, tout me plaisait chez ces reines de la route.

Mon permis, je l’ai passé en cachette parce que ce monde de moteur effrayait mes parents. Je ne rêvais que de sportives mais je n’avais pas le budget. Alors il m’a fallu attendre ma première prime pour chercher une petite moto au look sympa. On était en 1998 et j’ai craqué pour l’ER 5 Kawasaki.

er 5 kawasaki première moto de fille au guidon

Le temps de faire mes preuves au guidon et au boulot, je suis enfin arrivée, deux ans plus tard, à m’offrir une ZX6R. En rouge et noir, je traçais ma route. Tout les jours, je la prenais pour aller bosser, tous les week-ends elle m’emmenait m’évader. C’était magique d’être aussi libre.

zx 600 r Kawasaki ma moto

Libre, je l’étais mais, au fil des années, l’inquiétude à commencer à pointer son nez. Les freinages qui te tétanisent, les évitements qui te sauvent la vie, les autres qui tombent devant toi … et ta choupette qui chauffe entre les voitures et te ruine les poignets à 50 km/heure.

Kawasaki zx6r fille au guidon

J’aurais pu rentrer en Bretagne mais c’est à Paris que mon travail se trouvait alors je suis restée. J’ai vendu ma moto et j’ai testé les transports en commun. Métro, boulot, dodo … je suffoquais sous terre. J’ai donc racheté un deux-roues, mais un scooter en me disant: « dans Paris c’est plus prudent ! « 

Sauf que deux mois plus tard, je ne supportais plus ses petites roues et son freinage de mijaurée. Chez Ducati, je suis allée et un roadster me suis payée. Un joli petit Monstro 620 Rouge est devenu mon meilleur ami. J’adorais sa gueule avec son gros phare rond et ses deux pots sous la selle.

monstro 620 n ducati moto fille au guidon

Question motorisation … j’avais quand même un peu de mal. Je me suis toujours sentie plus en sécurité sur une sportive qui a, certes un gros moteur capable de t’envoyer en l’air au propre comme figuré, mais aussi deux gros boudins bien stables et des freins dignes de ce nom !

Je commençais alors à regarder les annonces et finis par tomber sur une superbe CBR 600 Honda. Première main, peu de km au compteur, jamais de piste … modèle 2001 avec le pot sous la selle. Oublié le roadster, retour à la sportive. Mon dieu, quel bonheur : des courbes parfaites, des accélérations de dingues, … à moi les routes sinueuses de notre joli Pays.

cbr 600 honda

Une rencontre , un mariage et un bébé plus tard, la belle Honda restait trop souvent au garage. Je l’ai donc vendu. Celui qui l’a acheté m’a vu pleurer en partant « ne t’inquiète pas, j’en prendrai soin ».

Honda cbr 600 rr fille au guidon

5 ans, un autre bébé et un divorce plus tard, me voilà au fond du trou. Plus envie de rien, juste avancer pour mes deux filles qui n’ont rien demandé. Et puis, un jour, cet ami qui me tend ses clefs. « Je sais de quoi tu as besoin ». Un ER6 … je monte sur la selle, première en bas, tout le reste en haut, je prends mon envol. La grosse pierre qui me serrait les entrailles éclate, mes poumons s’ouvrent. Je revis !!!!!

fille au guidon happy girl

Comment ai-je pu me passer de ce plaisir aussi longtemps ?!?

Je lui achète sa moto. Je retrouve le milieu motard. Je commence à écrire pour Mag’Motardes à mes heures perdues. Je m’invente un nom : Fille Au Guidon. Je découvre avec Lydia Truglio Beaumont que les filles sont maintenant nombreuses sur la route. Je les suis sur les circuits. Je raconte leurs vies, leurs joies, leurs peurs. J’essaye des motos pour elles.

24 heures du mans Lydia Truglio Beaumont Fille Au Guidon

Un jour, sur le Salon Moto Légendes, je rencontre un vieil homme qui me dit : « tant que t’as pas roulé en Guzzi, tu ne connais rien ».

Alors quand Moto Guzzi me propose l’essai de leur nouvelle V7, j’y vais. J’ai roulé sur Kawasaki, Ducati, Harley, Honda, pourquoi pas Guzzi ? Révélation !!! Un look d’enfer, un moteur vivant, une stabilité à toute épreuve, des sensations à 90 … je tombe sous le charme.

J’ai écrit un article pour le Mag et j’ai couru l’acheter. Cela fait deux ans maintenant que ma V7 m’emmène au travail et en week-end et que vous suivez nos aventures sur les réseaux.

A son guidon, je me sens juste bien ! J’ai 45 ans bientôt. Plus envie de jouer au kamikaze, juste envie de profiter du vent sur mon casque, des odeurs des prés que je traverse, de la chaleur du soleil sur mon cuir et de cette liberté d’aller où je veux, quand je veux.  Et c’est comme cela, que je suis passée des sportives aux caferacers, … sur la route tout du moins 😉

4 réflexions au sujet de « Histoire de motarde : comment une fille passe des sportives aux caferacers »

  1. Très beau témoignage et émouvant d’une vie, le vieux aurait pu être moi car c’est souvent un argument que je dis au sujet des Guzzi, j’ai 73 printemps et 54 ans de moto dont 28 en Guzzi.

  2. Autres machines, mais même parcours… enthousiasmant de lire ton aventure motocycliste, cette maturité faite d’expériences divergentes, mais qui toutes t’ont comblée.
    Bonne route, prudence et plaisir de pilotage !

  3. Super récit, je m’y retrouve un peu, le 103 Peugeot pour aller au lycée, le permis en cachette, l’achat de ma première Honda, la naissance de mes deux filles me fait revendre ma 650 Guzzi, puis le divorce et 4 ans plus tard l’achat de plusieurs motos pour n’en garder que deux, une 940 Guzzi pour partir en vacances et une 535 Virago pour aller au travail tous les jours, j’ai 61 ans. Bonne route à toi!

  4. Très belle histoire qui me donne même des frissons. Faut profiter des plaisirs de la vie. Guzzi et bmw ont été mes 1ers tours en moto comme sds et de très bons souvenirs. ✌

Laisser un commentaire