Publié par 4 commentaires

Ne me parlez plus jamais de SDS

Ah l’amour, ce sentiment si fort qu’il vous mêne à faire les trucs les plus fous, comme … poser vos fesses sur la selle arrière de sa moto et lui confier votre vie 😱 !

Son vieux casque sur la tête, coincée dans son blouson trop grand, vous vous cramponnez comme vous pouvez au réservoir de son bolide, les fesses en l’air, le dos cassé, les poignets broyés. Les premières accélérations vous arrachent de la selle, les premiers freinages vous démontent les bras, mais vous voulez partager avec lui sa passion.

Heureusement pour vous, votre pilote en est conscient et adapte donc sa conduite. Démarrages en douceur pour ne pas vous faire décoller, décélérations maitrisées pour éviter de vous écraser les poignets, il vous emmène sur les routes, ravi que vous partagiez cela avec lui (ou elle mais pilote c’est masculin, allez savoir pourquoi 😉).

Les kilomètres s’ajoutent au compteur de son roadster. Vous sentez mieux sa moto. Freinages et accélérations ne vous surprennent plus, vous prenez même plaisir à pencher avec lui dans les courbes. Vous êtes tellement en harmonie avec cette moto et son pilote, qu il ne vous sent même plus. C’est ce qu’on appelle l’osmose motarde 🤗.

Ce que votre pilote va remarquer, par contre, c’est qu’avec une passagère telle que vous, sa moto a changé de comportement. Plus lestée sur l’arrière, elle s’écrase d’avantage dans les virages, Quand vous vous déhanchez avec lui, il arrive même à passer des courbes qu’il n’aurait jamais imaginer tenter avant. Et oui, car une bonne passagère, est un vrai copilote !!! Elle aussi intervient sur la façon dont la moto bouge. En plus de regarder le paysage, elle est aussi en mesure de lire les panneaux quand l’autre a les yeux rivés sur la route, elle sort sa CB au péage aussi vite que l’éclair, elle peut même vous faire des petits massages si vous êtes sages 😜.

On est bien loin du sac de sable que certains motards attachaient à l’arrière de leurs meules trafiquées pour qu’elles tiennent le plancher.

Sac de sable … il y a 20 ans ce surnom peu flatteur me hérissait le poil !!!! Pourtant j’adore Jo Bar Team, c’est ma série BD fétiche, j’ai toute la collection à la maison. J’ai passé mon permis gros cube très vite et, en 1995, on était peu nombreuses à tenir le guidon. Cela ne m’empêchait pas d’avoir un grand respect pour les passagères, ces filles qui confiaient leurs vies à leur pilote. Comment un homme, à qui une femme donne ce cadeau, peut il se permettre de l’appeler Sac de Sable ?!?!?

Une passagère est entièrement dépendante de son pilote. La moindre erreur de ce dernier peut lui être fatale. Même aussi bien habillée que lui, elle prend plus de risque car elle est sure d’être éjectée en cas d’impact. Une passagère doit avoir une confiance absolue dans celui qui conduit. Et le motard ou la motarde qui pilote doit être conscient(e) qu’il, ou elle, a deux vies entre les mains.

Ce surnom Sac de Sable est devenu un acronyme que je lis trop souvent sur les réseaux sociaux : SDS. « Bonjour je suis le SDS de mon copain … » « Chouette je ne suis plus SDS je viens de passer mon permis » …

Mais STOP !!! Mesdames les Passagères, vous n’êtes pas des sacs de sables !!! Vous êtes des MOTARDES !!!! Vous aimez la moto. Vous aimez ce sentiment de liberté qu’elle procure. Vous ressentez la route au moins autant que nous. Personne n’a le droit de vous appeler SDS !!

Passagère ou passager ok mais SDS plus jamais !!!

Signée : Fille Au Guidon qui vous emmènera avec plaisir, comme Passagère, pour sa prochaine balade 😉

💋🏍✌️

crédits photos : Joe Bar Team ❤️